Traque d’enfer à vélo

Partis pour une traque d’enfer à vélo, avec casque et vareuse bien sûr (sécurité oblige…), cette journée fut fort agréable et fatigante aussi ! Par petits groupes de 4-5 pionniers, on partit donc de bon matin pour une looooooongue route qui ne fut pas de tout repos ! Entre côtes assez rudes dans ce cher pays vallonné, et descentes pour nous remettre d’aplomb, nos chefs adorés nous traquaient (tssss !) … A l’église de chaque village par lequel l’on passait, nous devions trouver l’objet de la couleur de notre équipe (déposé par les chefs) et ramener un souvenir ! Evidemment, des petits comiques dont je ne citerai pas le nom cachèrent les sachets où se trouvaient les objets dans les arbres, ou les tuyaux … (il fallait bien mettre un peu de piment dans l’histoire) !
Rentrés à Nil, avec des fessiers en béton et les mollets en compote, nous fîmes une belle histoire avec tous les objets récoltés (chacun son style : gore (un clown suicidaire), fantastique (une épopée amoureuse et l’histoire d’Hervé le magicien), moderne (une meuf va au carwash puis rejoint son keum), …) ! Le jury nous dit ensuite le classement (avec récompense à la clé : du kidibuuuul) ! Une journée riche en péripéties, comme on les aime tant avec les pi’s 😀

Les commentaires sont fermés